Je vous raccompagne jusqu'au pas de la porte ?  
  [Accueil]   

Tanguy MALMANCHE  (1875 - 1953)

Auteur d'une œuvre dramatique visionnaire, poétique et fantastique, Tanguy Malmanche s'inscrit tout naturellement dans le mouvement linguistique et littéraire breton qui débuta au début du 19ème siècle (1805 - Création de l'Académie Celtique).

Il renouvelle le théâtre en langue bretonne et pour ainsi dire le fait
renaître (1).
Il a écrit en langue bretonne, sept pièces de théâtre : Gurvan, le Chevalier étranger (2), Les Païens (3), La Vie de Salaün qu'ils nommèrent le fou (4), Le Conte de l'âme qui a faim (5), La veuve Arzhur (6), La femme du couvreur (7), L'Antéchrist (8), œuvres d'une violente intensité dramatique et d'un regard incisif sur les passions des êtres humains. Certaines ont été traduites en français par l'auteur lui-même.

Il a, d'autre part, écrit, en langue française, un roman : La Tour de Plomb et trois nouvelles que l'on peut apparenter à des contes : Kou le Corbeau, La Monstre de Landouzan, Suzanne Le Prestre. Là aussi, les situations et les personnages, originaux et pleins d'un relief dramatique étonnant, sont d'une densité très puissante. Une dizaine d'œuvres restent à ce jour inédites.

1) Les dernières représentations de l'ancien théâtre populaire breton qui existait depuis le xvème siècle eurent lieu en 1898 à Ploujean près de Morlaix.  2) Gurvan, ar Marc'heg estrañjour.  3) Ar Baganiz.  4) Buhez Salaün ar foll.   5) Marvailh an ene naonek.  6) An intañvez Arzhur.  7) Gwreg an toër.  8) An Antekrist.

© La Compagnie du Solilesse, 2004-2011 - Tous droits réservés - Site réalisé par Kilian Delorme & Guy Moign