Je vous raccompagne jusqu'au pas de la porte ?  
  [Accueil]   

ART POÉTIQUE : "De la musique avant toute chose ... ... Et tout le reste est littérature." (Paul Verlaine)

"Je m'en vais sur la terre crier mon infortune
Et mourir à l'envi des Princes de la Lune !"

[Programme]   [Dossier complet]

Les Princes de la Lune sont multiples et nombreux et, depuis HOMÈRE, PINDARE et VIRGILE, ils se sont multipliés comme les étoiles du ciel.

En France, comme en tout pays, ils sont myriades, ils sont prières vers l'espoir.

Guillaume de LORRIS, la comtesse de DIE, Christine DE PISAN, Eustache DESCHAMPS,

... la liste en serait interminable et ferait à elle-seule le plus beau poème de la langue française.

J'ai choisi, ici des

textes très connus que l'on cite toujours et que l'on entend dire rarement.

Je les ai choisis aussi afin que l'un amène l'autre dans le senti-ment et la sensibilité du précédent ou pour faire un effet de con-traste comique ou dra-matique.

Ils font ainsi avancer l'action sensitive et désirable de la mu-sique, de l'amour, de la cocasserie, de la ten-dresse, de l'exaltation, de l'arc-en-ciel ma-gnifique de la Sainte et Princière Poésie.

   Dessin de Gustave Doré

Réalisation & interprétation :

Guy Moign

Assistante : Nell Reymond

Durée du spectacle : 1h 15  (il peut être suivi par l'audition d'autres poèmes).

Ce spectacle est composé de textes de poètes français, principalement, des XVI ° et XIX ° siècles. Ce sont des morceaux très connus que l'on a rarement l'occasion d'entendre interpréter.

Il nous a semblé qu'il était intéressant à plus d'un titre de leur donner vie et de les offrir à un public qui, le plus souvent, n'a qu'une connaissance livresque de ces chefs-d'œuvre – à plus forte raison à un public jeune : ils peuvent, en effet, être présentés à tous les élèves des classes de terminale, première et seconde.

Le spectacle débute par "La Nuit de décembre" où le poète, dans son cabinet d'études, rêve, évoque et se remémore les moments de sa vie, ses souvenirs, ses pensées, ses joies et ses désespoirs.

L'enchaînement des textes se fait soit par le rapport de sensibilité ou de sentiment d'un poème sur l'autre soit par un contraste comique ou dramatique.

L'aspect visuel est très simplifié, l'importance étant donnée à l'acteur-diseur. Il ne nécessite qu'une scène, un éclairage unique, quelques meubles : une table, deux chaises, un fauteuil ou, à défaut, une troisième chaise.

> CRITIQUE <

> PROGRAMME <

  - Tél: 06.83.84.53.39 - guy.moign@compagniedusolilesse.com

© La Compagnie du Solilesse, 2004-2011 - Tous droits réservés - Site réalisé par Kilian Delorme & Guy Moign